Nos bips anti agression dans la gestion des logements sociaux

Nos bips anti agression dans la gestion des logements sociaux

En France comme en outre-mer, les organismes de gestion de logements sociaux ont régulièrement recours à nos bips anti-agression.

Le secteur du logement social est confronté dans notre pays à des problématiques spécifiques et cristallise de ce fait bon nombre de tensions. Dans un tel contexte, nos solutions de sécurité urbaine, et notamment nos bips anti agression ServiceSOS™ et ServiceBip™ servent à sécuriser le personnel des bailleurs sociaux.

Qu’il s’agisse de personnel sédentaire présent dans les bureaux des différents organismes sociaux ou encore de personnel itinérant présent sur le terrain, les exemples de montée de violence s’accumulent aux quatre coins de l’hexagone. Gardiens agressés, agressions physiques, verbales, menaces avec armes, insultes, etc.

Afin de pallier à ce danger, les organismes de gestion de logement sociaux n’hésitent plus à s’équiper en conséquence, à l’instar de l’Office Public de l’Habitat Côte d’Azur Habitat qui a souhaité sécuriser ses agents sociaux en contact direct avec les locataires ou avec la population, que ce soit au siège ou sur l’ensemble de leurs agences.

Le boitier anti agression ServiceSOS™, associé à leurs boutons d’alerte mobiles sont parfaitement adaptés à ce type de danger puisqu’une simple pression par l’agent incriminé permettra une réaction rapide des collaborateurs, voire des forces de l’ordre dans certains cas, afin que soit effectuée une levée des doutes efficace.

Alors qu’ils sont confrontés à des impératifs de rentabilité à long terme de leurs nouvelles constructions, les organismes HLM, qu’ils soient publics ou privés, voient dans le même temps leurs aides directes des communes et leurs subventions d’État fondre comme neige au soleil, ce qui met à mal leur équilibre financier.

En parallèle, un excès de normes pèse sur les projets de constructions ou de rénovation des bailleurs sociaux dont les ressources se retrouvent fortement amputées par de nombreuses contraintes comme les dispositions obligatoires pour les handicapés, le désamiantage, les nouvelles règlementations thermiques, les obligations sismiques, acoustiques, etc.

Les organismes sociaux sont par conséquent contraints de compléter les investissements sur leurs fonds propres, ce qui les conduit à délaisser certains investissements jugés prioritaires aux yeux des locataires, à l’instar des cités d’Aubervilliers qui tombent en déliquescence (ascenseurs en pannes 2853 fois en un an, parties communes sentant l’urine, etc.).

Nos systèmes de récepteurs lumineux ServiceLight™ viennent compléter le panel d’usages tertiaires qui sont faits de nos solutions d’accueil du public au sein des agences. Généralement placés en salles d’attente, ces récepteurs LED sans fil visent à assurer une fluidité optimale de la réception en indiquant la disponibilité des agents prêts à recevoir le public.

 

 

Par Stéphane Marchisio