Les bips service cinéma pour améliorer l’expérience client

Les bips service cinéma pour améliorer l’expérience client

Encore peu développés en France, les bips service cinéma s’inscrivent dans une « révolution de l’offre » entamée à l’étranger depuis quelques années.

Projection haute définition, son immersif, technologie 4DX, odorama, fauteuil dynamique bougeant au rythme du film, nombreuses sont les avancées technologiques récentes ayant positivement contribué à l’amélioration de l’expérience spectateur. Les bips service cinéma ServiceBip™ s’inscrivent parfaitement dans cette dynamique pour assurer un service VIP aux clients des cinémas.

Affectées par le téléchargement illégal et par l’arrivée de nouveaux entrants tels que Netflix ou Amazon Prime qui proposent des autoproductions de films grands formats disponibles uniquement en VOD avec abonnement, les salles de cinéma sont dans l’obligation de se réinventer afin de séduire les cinéphiles d’aujourd’hui, devenus très volatiles, pour gagner des parts de marché.

Pour ce faire, les cinémas français bénéficient de leviers technologiques leur permettant de faciliter le parcours client, et notamment en amont au moment de la réservation. Dans la chaîne de valeur, l’apport du digital y est essentiel. A titre d’exemple, les places de cinéma peuvent, depuis quelques temps déjà, se réserver en ligne afin d’éviter l’angoisse d’interminables attentes et d’obtenir la meilleure place. Par ailleurs, une meilleure connaissance des clients permet une fidélisation efficace par une communication directe (promotions par SMS, newsletter, etc.).

Avec plus de 2000 cinémas, la France possède l’un des parcs de salles les plus importants au monde, derrière les États-Unis, l’Inde, ou la Chine. Malgré quelques belles réalisations telles que celles de la société de Luc Besson Eurpacorp, qui a permis de réinventer la façon d’aller au cinéma en France (classe « first », où le spectateur peut commander toasts et champagne et où il est invité à rester le plus longtemps possible), le retard en termes de services étaient pourtant criant jusqu’à récemment.

En Europe, en Asie, aux États-Unis, ou au Moyen-Orient, les salles de cinéma de luxe avec fauteuils en cuir inclinables, bipeurs d’appel fauteuil cinéma, service de restauration à la place, se sont en effet fortement démocratisées ces dernières années. L’objectif assumé des ces établissements étant bien souvent d’inciter le spectateur à passer encore davantage de temps au sein du cinéma (accès à des salons privés, dégustation, etc.)

Dans le pays de l’oncle Sam, différentes initiatives visent d’ailleurs à ramener un peu de convivialité dans les salles obscures en misant notamment sur une participation collaborative et sur un atout basique : la nourriture. Au sein des « cinema eateries », le système est bien rôdé : les serveurs, courbés et chargés de plats, courent discrètement entre les sièges en velours rouge, sans jamais gêner la vue, pour offrir un service fauteuil cinéma à leurs clients.

 

Par Stéphane Marchisio