Les grands hôtels adoptent le bouton anti-agression

Les grands hôtels adoptent le bouton anti-agression

Les grands hôtels niçois sont à l’heure du lancement officiel du bouton anti-agression, dont s’est fait l’écho début juin le quotidien Nice-Matin.

L’expérimentation des boutons anti-agression comme solution d’alerte d’urgence, reliés directement au PC sécurité de la ville, vient d’être validée et baptisée officiellement « Commerce vidéo connectée ». Déployée respectivement en configuration anti-braquage (boitier d’ « alarme agression » pour les commerçants) et en configuration anti-bataclan (sécurité en cas d’attaque terroriste dans les salles de spectacle), l’opération s’avère être un franc succès.

Suite à une opération conjointe entre la Métropole Nice Côte d’Azur et la société ServiceBip™, une phase de test des boutons anti-agression a en effet été initiée par la Mairie de Nice le 6 Novembre dernier, et communiquée lors d’une conférence de presse tenue par Monsieur le Maire de Nice Christian Estrosi au sein du CSU (Centre de Supervision Urbain). L’ensemble des commerçants de la cité azuréenne ne peut que se féliciter de cette excellente nouvelle.

En effet, ils peuvent désormais s’appuyer sur l’imposante infrastructure sécuritaire mobilisée au sein du CSU. Par les symboles qu’ils représentent, par le luxe qu’ils évoquent, par les flux humains qu’ils génèrent pour certains d’entre eux, nul doute que les établissements hôteliers représentent des cibles potentielles privilégiées pour des attaques terroristes, ce dont souhaitent se prémunir les services de sécurité des grands établissements niçois.

Les récents attentats parisiens de novembre dernier avaient mis en lumière certaines faiblesses quant au traitement de ce type de situation de crise, puisque les forces de l’ordre avaient dû intervenir sans connaître la position exacte des terroristes au sein du Bataclan. Dorénavant, les nombreux dispositifs de vidéosurveillance présents dans les hôtels, associés au réseau de caméras de vidéosurveillance de la voie publique, seront reliés directement au PC sécurité de la ville, et ce pour le plus grand soulagement des hôteliers.

Créé en 2010 et situé au cœur de la ville, ce centre opérationnel de commandement fait il est vrai figure de modèle par les nombreuses technologies et ressources qui y sont déployées, avec les quelques 70 agents qui y travaillent. Disposant d’une salle de réception des appels d’urgence, d’une salle de commandement, et d’un système de géolocalisation des effectifs de la police municipale pour une meilleure coordination avec la police de l’État, cet outil est partagé et mis à disposition des différents partenaires du parcours de justice (Police nationale, Gendarmerie, parquet, etc.).

Au même titre que d’autres prestigieux établissements hôteliers situés sur la Promenade des Anglais, les équipes dirigeantes des hôtels B4 Park, Boscolo Plaza, Hôtel de Suède ou encore Hôtel Univers, ne s’y sont pas mépris, en décidant d’emblée de s’équiper du système d’alerte d’urgence ServiceSOS™ pour palier à toute intrusion malveillante menaçant l’intégrité physique de leur personnel et de leur client, au premier rang desquelles les agressions à caractères terroristes. Nul doute que l’ambiance de psychose qui règne les y incite. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui se sentent dépourvus d’alternatives quant aux réponses à apporter en cas de survenance d’une telle attaque.

Par Stéphane Marchisio

  • ServicePlus : 19 euros HT/mois pendant 12 mois
  • ServicePremium : 15 euros HT/mois pendant 24 mois