Notre alarme lumineuse intrusion pour sécuriser les écoles

Notre alarme lumineuse intrusion pour sécuriser les écoles

Amenées à prévenir les menaces, les écoles se positionnent sur notre alarme lumineuse intrusion, distincte de l’alarme incendie.

Dans la cadre du plan Vigipirate, les demandes des écoles et groupes scolaires se sont essentiellement concentrées sur des dispositifs permettant d’alerter les enseignants en cas d’attentats. Le principe étant que chacun d’eux puisse être équipé d’un bouton d’alerte et que chaque classe puisse être dotée d’une alarme lumineuse intrusion. De fait, chaque flash lumineux doit pouvoir s’allumer en cas de pression volontaire sur un bouton d’alerte intrusion par un enseignant.

Les récepteurs lumineux et sonores ServiceLight™ demeurent en ce sens une solution particulièrement recherchée par les écoles du fait qu’aucun gros travaux de câblage soit nécessaire à son installation (solution PPMS sans fil) et du fait que ceux-ci soient indépendants de tout réseau téléphonique ou internet. Les récentes préconisations des préfectures se sont d’ailleurs orientées vers des solutions d’alerte intrusion lumineuses afin d’alerte l’ensemble des personnels présents.

Récemment commercialisé par l’enseigne ServiceBip™, le flash lumineux anti-intrusion ServiceSiren™, dans sa nouvelle version, représente également pour sa part une solution idéale d’alerte intrusion pour les écoles. Équipées d’une batterie intégrée, ces sirènes d’alerte sont parfaitement adaptées à un usage extérieur. Selon les configurations privilégiées par les écoles, il est possible de se positionner sur des versions sonores ou pas (lumineuses seulement).

La situation liée aux attentats est très préoccupantes sur le territoire national et les mises en sûreté dans le cadre du PPMS des établissements scolaires se sont récemment intensifiées. La responsabilité qui pèse sur chacun est lourde est ne doit pas être prise à la légère. Les directeurs d’écoles doivent ainsi élaborer un PPMS (plan particulier de mise en sureté) visant a améliorer la sécurité des enceinte scolaires, qui s’apparente bien souvent à un véritable casse-tête.

Pour leur part, les enseignants doivent apprendre à surveiller les abords des écoles tout en intégrant la sécurité et la prévention à leur pédagogie, tandis que les parents doivent suivre scrupuleusement les consignes émanant des milieux scolaires et périscolaires. Enfin, les élèves sont amenés à prendre part à cette responsabilisation générale en apprenant à se méfier des inconnus et des comportements suspects que les plus grands devront signaler.

Les récents évènements confirment que les menaces ne sont pas nécessairement à caractère religieux mais qu’elles peuvent résulter de troubles psychologiques, en atteste la fusillade ayant eu lieu au lycée Alexis de Tocqueville de Grasse et entreprise par un élève de l’enceinte attaquée. Dans de telles circonstances, il est impératif de coordonner rapidement des actions (évacuation, confinement, etc.) de manière à réduire le risque et d’augmenter la mise en sûreté des personnes.

 

Par Stéphane Marchisio